mardi , 28 février 2017
Yennayer fêté dans les 48 wilayas du pays : Une volonté politique de son institutionnalisation

Yennayer fêté dans les 48 wilayas du pays : Une volonté politique de son institutionnalisation

Les festivités marquant la célébration de Yennayer sont parrainées par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika relève d’une véritable volonté politique d’arriver un jour à son institutionnalisation comme un jour férié, a déclaré hier à Tizi Ouzou le ministre de la jeunesse et des sports.

Par Roza Drik :

Intervenant en marge de sa visite de travail et d’inspection effectuée dans la wilaya, El Hadi Ould Ali précise que l’octroi d’une dimension nationale à cet évènement à travers sa célébration dans l’ensemble des wilayas du pays et l’implication de plusieurs secteurs à savoir la jeunesse et les sports, la culture, le tourisme, la solidarité, l’éducation dans la préparation de cette fête n’est qu’un signe de l’engagement de l’Etat algérien à valoriser nos repères identitaires et la culture amazighe en général. Il a rappelé que la célébration officielle du premier jour de l’an berbère se déroulera au niveau de Beni Snous dans la wilaya de Tlemcen où les traditions et les coutumes de toutes les régions du pays seront représentées à travers la participation du mouvement associatif et des établissements de jeunesse fortement associés aux festivités de cette année. Sur les troubles survenus la semaine écoulée dans la wilaya de Béjaia, en appelant les Algériens à s’éloigner du recours à la violence pour régler leurs problèmes. Il a ainsi déclaré que “les Algériens connaissent parfaitement les troubles pour les avoir vécus et ils savent que ce sont des moments douloureux qu’’ils ne sont pas prêts de revivre.” Le ministre saisi l’occasion pour lancer un appel aux Algériennes et Algériens à conjuguer leurs efforts pour construire une Algérie forte et à saisir l’occasion de la célébration du nouvel an amazigh, Yennayer, pour en faire un moment de communion et d’espoir. Au sujet du projet du centre de préparation des équipes nationales en réalisation au niveau de la wilaya et dont le taux d’avancement a atteint les 25% et qui nécessite une réévaluation financière, le premier responsable du secteur a déclaré que le chantier n’est pas abandonné par l’Etat qui compte le finaliser et le livrer vu son importance. S’agissant du stade de 50 000 places, le ministre a déclaré que les travaux ont atteint un taux d’avancement de 60% et que les autorités centrales et locales assurent un suivi permanent du chantier en vue d’aboutir à sa livraison dans les meilleurs délais au même titre que les trois autres grands stades en construction dans d’autres wilayas. Concernant le centre le centre de préparation opérationnelle au niveau de Tikejda, le ministre a évoqué l’éventualité d’inscription d’un stade vu l’importance de cet espace dans la préparation des athlètes et des équipes nationales. Revenant au sujet de sa visite effectuée au sud de la wilaya, en compagnie des autorités locales de la wilaya , à leur tête wali, Mohamed Bouderbali , où il a procédé à l’inauguration de plusieurs infrastructures de proximité notamment une salle polyvalente à Tizi Ghennif, des maisons de jeunes à Aït Mendes et Mechtras et un terrain de football dans la même localité relevant de la daïra de Boghni, le ministre a précisé qu’elle s’inscrit dans le cadre de la politique de rapprochement des établissements de la jeunesse et des sports des jeunes dans les villages les plus reculés en vue de les stabiliser dans les zones rurales.Le ministre s’est également engagé à prendre en charge certaines doléances des citoyens des localités visitées, notamment la récupération d’une aire de jeux abandonnée au niveau de Tizi Ghennif, le revêtement en gazon du stade d’Aït Mendes dont le club de football occupe la première place au championnat de wilaya et la réalisation de gradins en fer pour la stade de Mechtras qui vient d’être gazonné. En fin, le ministre a tenu à rappeler que la wilaya de Tizi Ouzou a bénéficié de 460 projets inscrits dans le cadre du programme quinquennal dont le montant global de ses projets s’élève à 45 Milliards de dinars.
R.D.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*