dimanche , 20 janvier 2019

Treize incendies enregistrés, dont 9 à Alger : Le Mawlid fait encore des ravages

Synthèse par Samia Acher :

Treize incendies ont été enregistrés à travers le pays, dont neuf à Alger, suite à l’utilisation des produits pyrotechniques lors de la célébration de la fête du Mawlid Ennabaoui Echarif, selon un bilan des dernières 24 heures rendu public mardi par les services de la Protection civile. Les éléments de la Protection civile sont intervenus pour l’extinction de 13 incendies d’arbres, palmiers, broussailles, ainsi que d’habitations, notamment à Alger qui a enregistré neuf incendies à Bordj El Bahri, Les Eucalyptus, Kouba, Baraki, El Maqaria, El Achour, Bab El Oued, Bordj El Kifane et Rouiba. Selon le même bilan, deux incendies ont été enregistrés dans la wilaya de Guelma et deux autres à Blida impliquant un bus et un véhicule. Par ailleurs, huit personnes ont été incommodées par le monoxyde de carbone (CO) émanant des appareils de chauffage et chauffe-bain dans leurs domiciles, dont quatre dans la wilaya de Sétif, et quatre à El Bayadh), tandis les secours de la Protection civile sont, également, intervenus suite à l’explosion d’une bombonne de gaz butane à l’intérieur d’une maison, à Guelma, causant des brûlures de 2ème degrés deux personnes. Cette année, La célébration par les familles algériennes du Mawlid Ennabaoui, est marquée, cette, par un contrôle renforcé des opérations d’importation et de vente des produits pyrotechniques, ainsi que l’organisation de larges campagnes de sensibilisation, lancées quelques semaines plutôt, par les différents secteurs sur les dangers de ces produits. En effet, le nombre de points de vente de ces produits a reculé, car ils ne sont disponibles que dans quelques rues et marchés et à des prix élevés, ce qui a contraint la majorité des familles à recourir aux moyens traditionnels et rudimentaires utilisés à cette occasion notamment les bougies et les gâteaux. Dans ce contexte, la direction des Douanes algériennes ont adopté une nouvelle méthode de travail, en recourant à un système informatique pour le transfert des marchandises du port d’Alger vers les ports secs de différentes wilayas, outre les mutations triennales des agents du port d’Alger pour davantage de performance et d’efficacité. Les services des Douanes ont saisi, durant les neuf premiers mois de 2018, plus de 62,4 millions d’unités de produits pyrotechniques au niveau national. Dans le cadre de la lutte contre la contrebande, les services de la Gendarmerie nationale ont intensifié leurs efforts, ce qui a permis de saisir, entre le 1e janvier et le 17 novembre 2018, plus de 7,5 millions d’unités de différents types et volumes. Les services de la police ont saisi, durant la même période, près de 2,3 millions d’unités de produits pyrotechniques. Par ailleurs, plusieurs détachements de l’Armée nationale populaire (ANP) ont réussi vendredi à saisir plus de 104.000 unités de ces produits dans les wilayas de Sétif, Biskra et Ouargla. En parallèle aux opérations de lutte contre la contrebande de ces produits, les autorités officielles et les représentants de la société civile ont organisé des campagnes de sensibilisation aux dangers des produits pyrotechniques sur les individus et les biens. Une campagne nationale de sensibilisation aux dangers des produits pyrotechniques avait été lancée, début novembre, par le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, dans le but d’informer, via tous les supports médiatiques et autres portes ouvertes et conférences, le grand public, en premier lieu les parents, sur ce qui représente “un réel problème de santé publique”. Un appel a également été lancé aux Imams et “Mourchidate” pour consacrer leurs prêches à cette question. Les Douanes algériennes ont saisi 62,2 millions d’unités, au moment où la Gendarmerie nationale a saisi 7,5 millions d’unités, et la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) 2,3 millions d’unités. Ainsi, plus de 62 millions d’unités de produits pyrotechniques ont été saisies durant les neuf premiers mois de 2018, en hausse de plus de 189.000 unités par rapport à la même période de 2017, selon les chiffres fournis par le directeur général des Douanes, Farouk Bahamid. Le bilan communiqué par la Gendarmerie nationale fait état de 7,5 millions d’unités de pyrotechniques et de pétards de différents calibres saisies de janvier jusqu’au 17 novembre 2018. Le nombre d’unités de pyrotechniques saisies jusqu’au 18 novembre, a atteint 2.281.755 unités, a précisé la DGSN, ajoutant que 810 personnes impliquées dans ce commerce illicite ont été arrêtées. Cette année, les campagnes de sensibilisation et le renforcement de contrôle des différents services de sécurité ont donné leurs fruits. La vente des produits pyrotechniques, a nettement reculé dans la capitale et le nombre des étals de ces produits prohibés a régressé de moitié au niveau du marché jouxtant la Mosquée Ibn Fares (ex Djamaa Lihoud). Comme à l’accoutumé, les services de la direction du Commerce ont réquisitionné plus de 3700 commerçants pour assurer la disponibilité des biens et des produits alimentaires.
S.A.

PLUS D'ARTICLES

Pétrole : Les cours continuent de monter

Par Imen Medjek : Les cours du pétrole évoluaient en légère hausse vendredi, profitant de …

Un commentaire

  1. la faute a la météo car si le mauvais temps est survenu en algerie comme l’avait prévu météo algerie , les dégâts d’incendies ne seraient pas arrives .

    Par Sahraoui Boualem Météorologue algérien a Meteo algerie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *