dimanche , 20 janvier 2019

La communauté algérienne établie en Finlande célèbre Yennayer : Messahel, l’invité surprise

Dans le cadre de sa visite en Finlande qui coïncide avec la célébration de la fête nationale de Yennayer, le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel a partagé cette fête avec les membres de la communauté nationale établie en Finlande. Lors de cette rencontre, le ministre des Affaires étrangères a indiqué que la célébration de la fête de Yennayer « intervient dans le cadre de la réappropriation de l’identité nationale dans toutes ces composantes islamique, arabe et amazighe », rappelant, à cet égard, la décision du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika de faire de la fête de l’an amazigh, Yeannayer, journée chômée et payée. Le ministre a ajouté que cette décision « conforte l’unité et la stabilité nationales, alors que des défis multiples interpellent notre pays ». Il a également indiqué que « la réappropriation de l’amazighité en Algérie est venue dans le cadre de réformes plus globales qui ont fait de l’Algérie le pays stable qui l’est aujourd’hui, malgré son environnement immédiat marqué par de grandes turbulences, et le pays ayant réalisé de grandes avancées dans son développement socio-économique, la consolidation de ses institutions et la promotion de l’Etat de droit et de la bonne gouvernance ». Les membres de la communauté nationale présents ont « hautement apprécié » cette initiative du ministre des Affaires étrangères et ont réitéré leur « attachement au pays d’origine ». Ils ont également mis en avant leur « volonté de contribuer à son développement ». A rappeler que cette rencontre s’inscrit dans le cadre du contact régulier maintenu avec la communauté nationale à l’étranger et de l’amélioration continue du service pourvu aux nationaux à l’étranger. Par ailleurs, l’on apprend que les établissements éducatifs à travers le pays ont célébré jeudi le Nouvel an amazigh 2969 à travers des activités culturelles et deloisir organisées dans le but de préserver le legs culturel national riche et diversifié. Lors d’une cérémonie animée par les élèves de l’école « Mohamed El-Ghazali » à El- Mouradia, la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghabrit a indiqué que ces activités éducatives « consolident et ancrent le concept de Nouvel an amazigh auprès des générations montantes, mais aussi renforcent l’unité et la cohésion du peuple algérien ». « Cettedimension joue un rôle majeur dans la préservation du legs national et met la lumière sur la profondeur de la culture et de l’histoire algériennes », a ajouté la ministre appelant, dans ce cadre, les professeurs à dispenser un cours sur la célébration du Nouvel an amazigh (Yennayer) prévu par la Constitution de 2016. Faisant savoir que le secteur de l’Education « oeuvre graduellement et continuellement à préserver l’enseignement de Tamazight à travers toutes les wilayas du pays, sachant que 44 wilayas enseignent actuellement cette langue », elle a souligné que la célébration officielle de Yennayer depuis l’année dernière est intervenue pour consolider le legs culturel amazigh avec ses différentes appartenances dans les différentes régions du pays.
F.Z.

PLUS D'ARTICLES

Pétrole : Les cours continuent de monter

Par Imen Medjek : Les cours du pétrole évoluaient en légère hausse vendredi, profitant de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *