dimanche , 20 janvier 2019

Fêtes de fin d’année : Ce que préfèrent les Algériens

Par Amel.Senoussi  :

Après une année assez mouvementée, les Algériens accueillent le nouvel an. Les préparatifs se font pour la soirée du réveillon. Etablissements hôteliers et restaurants « huppés » ont prévu une soirée « spécial réveillon », sous haute surveillance. Dispositifs de sécurité renforcés, stars du raï et autres genres musicaux algériens et orientaux, tout un arsenal pour attirer le plus grand nombre de clients en cette soirée. La majorité des familles algériennes restent fidèles aux traditions : dîner en famille et divertissements jusqu’à l’aube. « Avec le Ramadan et les fêtes religieuses, c’est un jour où toute la famille se réunit autour d’un bon dîner », nous précise cette mère de famille. Les familles investissent pour la préparation d’un bon dîner, accompagné d’une ambiance chaleureuse et festive. En général, le menu est souvent composé « de viandes, ou de poissons et crustacés « , réplique notre interlocutrice On a interrogé certains propriétaires de magasins déco embelli suggère la venue de la nouvelle année  » magasin de gâteau  » A confirmé qu’il prépare un grand nombre de gâteaux « à Abusc » un jour ou deux avant la célébration du nouvel an, ajoutant que le prix varie entre 800 et 2.000 dinars De son coté, Imene, 25 an, étudiante, nous a confié qu’elle préfère célébrer ce nouvel an en préparant différentes recettes de gâteaux traditionnelles et faire profiter toutes sa famille et ses amis. Dans ce contexte, amine un jeune Algérien, il ne favorise pas la célébration de la nouvelle année, en se fiant aux les coutumes et traditions Occidentales, se demandant pourquoi nous célébrons et les félicitons pour leur festival alors qu’ils ne le font pas, at.-il dit, ajoutant qu’il préférerait célébré un moharram digne de nos fetes religieuses musulmanes Les résolutions et souhaits diffèrent. Nombreux sont qui espèrent que cette nouvelle année leurs procurent joie, bonheur et prospérité et qu’elle soit meilleur que celle écoulée Qu’apportera 2016 aux algeriens.
A.S.

PLUS D'ARTICLES

SOCIÉTÉ DES COURSES HIPPIQUES ET DU PARI MUTUEL : LA BANQUEROUTE TOTALE ARRIVE À GRAND GALOP

Dans son édition du mercredi 9 janvier courant, Le Courrier d’Algérie avait évoqué dans un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *