dimanche , 20 janvier 2019

APN : Séance de questions orales

La traditionnelle séance plénière consacrée aux questions orales, s’est déroulée jeudi dernier au niveau du siège de l’APN en présence de cette dernière M. Mouad Bouchareb. Les ministres interpellés ont intervenu pour répondre chacun dans son domaine aux préoccupations des élus du peuple. Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aïssa a affirmé, jeudi à Alger, que le Gouvernement avait donné son accord pour l’ouverture de 2.000 postes à même de couvrir le déficit enregistré au niveau des mosquées et des écoles coraniques à travers le pays. En réponse à une question orale d’un député à l’Assemblée populaire nationale (APN) sur les causes à l’origine du retard enregistré dans l’inauguration de la mosquée « Kotb » dans la wilaya de Laghouat, outre le manque d’encadrement noté dans certaines mosquées au niveau de cette région, le ministre a rassuré que ce projet sera réceptionné durant le premier semestre de 2019, précisant que le gouvernement « a donné son accord pour l’ouverture de 2000 postes de recrutement d’imams en tant que contractuels afin de couvrir le déficit enregistré au sein des mosquées et des écoles coraniques ». A la question d’un député sur « la recrudescence du phénomène du divorce dans la société algérienne », la ministre a rappelé que le nombre des cas de divorce enregistrés a dépassé 65.000 en 2017, conformément aux statistiques du ministère de la Justice ». Répondant à une question d’un autre député sur « les raisons de la suppression, suite à une opération d’épuration des listes, de l’Allocation forfaitaire de solidarité (AFS) accordée à certaines catégories de malades chroniques et de personnes handicapées », elle a précisé que cette AFS « profite aux personnes handicapées sans revenus », soulignant que « le nombre de ses bénéficiaires s’élève à près d’un million ». Mme Eddalia qui considère l’AFS, estimée à 3.000 DA, insuffisante et ne répondant pas aux besoins du bénéficiaire, a précisé qu’elle « sera revue à la hausse à l’avenir, après l’amélioration des conditions financières du pays ». Le ministre de la Communication, Djamel Kaouane, a indiqué quant à lui que l’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV) « tente » de jouer son rôle en fonction de la réalité des choses à la lumière de l’existence des chaines de télévision privées, de droit étranger, activant en Algérie. Le ministre a répondu à deux députés du parti du Front de libération national (FLN) et de l’Union Nahda-Adala-Bina, concernant « le non-respect » par les chaines de télévision privées des spécificités du mois sacré et des us et coutumes des familles algériennes que ces chaines, qui ont une jeune expérience « diffusent par satellites et sont de droit étranger », ajoutant dans ce sens que l’ARAV, « tente de jouer son rôle en fonction de la réalité de ces chaines ». Admettant la médiocrité de certains programmes diffusés sur ces chaines privées, M. Kaouane a néanmoins estimé que ceci n’occulte pas d’autres programmes « qui méritent d’être salués ». Affirmer que tout le contenu de leurs programmes était mauvais est un jugement sévère au vu de leur jeune expérience audiovisuelle, a-t-il déclaré. Mokhtar Abdellaoui a déclaré, que la programmation de nouveaux Etablissements hospitalo-universitaires (EHU), à travers le territoire national était tributaire de la disponibilité des ressources humaines et matérielles et de l’ouverture d’autres facultés de médecine. A une question d’un député de la wilaya de Tiaret concernant l’absence d’Etablissement hospitalo-universitaire dans la wilaya, posée lors d’une séance plénière de l’Assemblée populaire nationale (APN), consacrée aux questions orales, présidée par Mouad Bouchareb, le ministre de la Santé a indiqué que « la programmation de nouveaux Etablissements hospitalo-universitaires à travers le territoire national est tributaire de la disponibilité des ressources humaines et matérielles et de l’ouverture de nouvelles facultés de médecine », précisant que la réalisation de ces établissements doit répondre à des normes et conditions liées à sa gestion, aux plans quantitatif et qualitatif ».
Rabah Karali/Agence

PLUS D'ARTICLES

Pétrole : Les cours continuent de monter

Par Imen Medjek : Les cours du pétrole évoluaient en légère hausse vendredi, profitant de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *