dimanche , 20 janvier 2019

Alors qu’une grève est annoncée dans l’éducation pour le 21 janvier : Benghabrit tend la perche aux syndicats

En exprimant sa volonté de se concerter avec les syndicats relevant de son secteur dans le but d’examiner leurs préoccupations socio-professionnelles, la ministre de l’Education nationale a annoncé, dans ce cadre, l’ouverture d’un dialogue entre les deux parties prévu à partir d’aujourd’hui. En effet, Nouria Benghabrit, a saisi avanthier l’opportunité lors d’une sortie dans la wilaya d’Alger pour affirmer que son département ministériel ne ménagera aucun effort afin d’examiner les dossiers soumis par le partenaire social auprès de la tutelle, il s’agira notamment préoccupations socioprofessionnelles soulevées récemment par les syndicats du secteur. Du reste, elle a affirmé que les portes de son département sont toujours ouvertes. Après avoir exprimé son « regret » quant au retrait de quatre (04) syndicats de la charte d’éthique éducative signée en novembre 2015, la ministre a qualifié de « droit constitutionnel » la grève d’une journée annoncée par ces syndicats qu’elle a appelé à oeuvrer au « rétablissement de la confiance qui devrait être basée sur la vérité « .Dans ce même chapitre, il faut rappeler que le Collectif des syndicats autonomes du secteur de l’Education avait appelé lundi dernier à une grève d’une journée, le 21 janvier, laquelle sera suivie de sit-in devant les directions de l’éducation à travers tout le territoire national. De son coté, Mme. Benghabrit avait salué samedi passé la proposition de l’Union nationale des travailleurs de l’éducation et de la formation (UNPEF) d’organiser une rencontre les 9 et 10 janvier en cours pour examiner les dossiers déposés, réitérant, à ce propos, son engagement au dialogue et à la concertation avec tous les acteurs sociaux en vue de résoudre les problèmes soulevés à même de préserver la stabilité du secteur. Les préoccupations de ce collectif consistent essentiellement en « les restrictions à la liberté de l’exercice syndical, outre l’atermoiement des responsables du ministère de tutelle quant à la prise en charge des dossiers et réclamations soulevés, et la réalisation des engagements contenus dans les procès-verbaux signés ». Il s’agit particulièrement « des statuts et des oeuvres sociales », a cité le syndicat dans son communiqué. Lors d’une conférence de presse, à l’issue de l’inauguration de 14établissements éducatifs à Alger (est-ouest) avec le wali d’Alger Abdelkader Zoukh, situés essentiellement dans les nouvelles agglomérations, en vue de venir à bout du problème de surcharge dans ces deux circonscriptions, Mme Benghabrit a indiqué que le secteur a procédé » à la réception de 24 structures éducatives dans le cadre du dégel des projets de réalisation de structures éducatives approuvé par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika ». Pour mettre fin à ce problème, le ministère a opté pour plusieurs solutions, dont le système de double vacation ayant concerné 30% établissements éducatifs au niveau de la capitale et 6 % à l’échelle nationale, a affirmé la ministre. Des efforts sont à pied d’oeuvre pour la réalisation de 106 complexes scolaires au niveau de la capitale à la prochaine rentrée scolaire, dont 40 collèges d’enseignement moyen (CEM) et 20 lycées (en cours de réalisation), en sus du lancement des projets de réalisation de 72 complexes scolaires, 40 CEM et 27 lycées. Zoukh a affirmé que le secteur de l’Education sera renforcé le mois prochain par 3 complexes scolaires dans la nouvelle ville de Sidi Abdallah, deux à Douera et deux autres à Aïn Benian, rappelant que le montant de l’enveloppe budgétaire consacrée à la restauration de 99 établissements éducatifs s’élève à 90 milliards de centimes. La directrice de l’Education d’Alger-Ouest, Gaïd Sonia a indiqué que la surcharge enregistrée au niveau de sa circonscription est passé de 18 communes durant l’année scolaire 2017/2018 à 11 communes pour l’année scolaire actuelle, après la réception de 12 établissements éducatifs, en attendant d’atteindre 8 communes dès la réception des projets prévus au titre de l’année scolaire 2019/2020.
Rabah Karali

PLUS D'ARTICLES

Pétrole : Les cours continuent de monter

Par Imen Medjek : Les cours du pétrole évoluaient en légère hausse vendredi, profitant de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *