dimanche , 20 janvier 2019

Aïn-Témouchent / Prévention contre la peste des petits ruminants : Fermeture provisoire des marchés à bestiaux

Selon l’inspection vétérinaire dépendant de la direction des services agricoles de la wilaya d’Ain- Temouchent auprès de laquelle nous nous sommes rapprochés, en raison de la propagation de la peste des petits ruminants que connaissent plusieurs régions du pays, un comité de veille a été d’ores et déjà installé au niveau de cette inspection vétérinaire.

Par B.Abdelhak :

Sa mission, selon notre source d’information s’articule en premier lieux à prospecter les lieux des élevages bovins, ovins etc. implantés à travers le territoire de la wilaya, où des conseils de sensibilisation préventifs , notamment les mesures à prendre en cas de suspicion de toute maladie , telles que l’isolement de l’animal malade , informer en temps opportun les médecins vétérinaires les plus proches soit du secteur public ou privé, l’évitement de toute introduction de têtes d’ovins, bovins , caprins venant d’autres wilayate limitrophes ou autres , épargner tout déplacement ou arrivage de têtes d’ovins sans autorisation préalable des services vétérinaires étatiques concernés, surveiller le cheptel de tout contact avec des fumiers pouvant abriter des virus pesteux , l’application quotidienne des mesures d’hygiène au niveau des étables ou tout lieu de pâturage , d’engraissement etc.… l’élimination des rongeurs, le recours à toute campagne de vaccination . Rappelons dans ce cadre que madame le Wali a signé un décret en date du 26 décembre 2018 , portant la décision de fermeture provisoire des marchés à bestiaux à travers tout le territoire de la wilaya, pendant une période d’un mois, et que tout déplacement ou introduction de cheptels d’ovins, bovins, caprins etc, soit accompagné d’une autorisation préalable signée par les services vétérinaires concernés. Aucun cas de cette maladie (Peste des petits ruminants) n’a été décelé à ce jour, cependant les services vétérinaires travaillent en étroite collaboration avec le laboratoire régional vétérinaire de Tlemcen dans le cadre de la prévention et la lutte contre toute maladie animale transmissible et contagieuse. Selon les Experts de la médecine vétérinaire mondiale, la peste des petits ruminants est une maladie touchant principalement les chèvres et moutons. Elle est causée par le virus de la Peste-des-petits-ruminants du groupe des Morbillivirus, sous-espèce de mononegavirales (en anglais : “Peste-despetits- ruminants virus”.)La maladie est enzootique en Afrique de l’Ouest, où elle est connue depuis longtemps sous le nom de “Kata”1. Les Experts en la science vétérinaire mondiale précisent également que les animaux infectés excrètent le virus par les larmes, les sécrétions nasales, les expectorations et les matières fécales. La maladie se propage donc par contact étroit entre animaux, notamment par inhalation de fines gouttelettes libérées dans l’air par la toux et les éternuements des animaux infectés. L’eau, les auges et les litières peuvent également être contaminées par des sécrétions et devenir des sources d’infection additionnelles. Néanmoins, le virus ne survit pas longtemps à l’extérieur de l’organisme d’un animal hôte. Comme le virus est excrété par les animaux avant qu’ils ne présentent les signes de la maladie, il peut se propager lors du déplacement d’animaux infectés. Certains éleveurs laissent entendre que cette peste serait à l’origine de la contrebande ou à la transhumance des ovins et des bovins infectés depuis des pays frontaliers Maghrébins ou ceux du Sahel. Et que ceci ne puisse qu’être infirmé ou confirmé par les services Etatiques concernés. D’autre part , et dans ce même ordre d’idée, selon les services concernés, la campagne de vaccination contre la fièvre aphteuse se poursuit à travers la wilaya, et a touché plus de 10.000 têtes de bovins. Les experts de la science vétérinaire disent que la fièvre aphteuse est une maladie d’origine virale, , est l’une des maladies animales les plus contagieuses. De ce fait, elle peut entraîner des pertes économiques importantes. C’est une maladie de la liste A du code zoo – sanitaire de l’Office international des épizooties. La fièvre aphteuse est inscrite à la nomenclature des maladies réputées contagieuses soumises à déclaration obligatoire et à l’application des mesures de police sanitaire. Elle touche tous les mammifères bi-ongulés (bovins, ovins, caprins et porcins) et se caractérise par l’apparition d’aphtes et d’érosions sur les muqueuses buccales, nasales et mammaires et sur les onglons (au niveau des bourrelets coronaires des pieds et entre les espaces inter- digités).Ces lésions entraînent une salivation intense et filante (signe caractéristique de la maladie), des troubles de la mastication, des boiteries et des chutes de production laitière.
B.A.

PLUS D'ARTICLES

Aïn-Témouchent : Le ministre de l’Energie en visite dans la wilaya

Par B. Abdelhak : Dans le cadre d’une visite d’inspection et de travail, il est …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *