vendredi , 26 mai 2017
Il investira un milliard de dollars en Algérie : Quand Djezzy voit grand

Il investira un milliard de dollars en Algérie : Quand Djezzy voit grand

Par Amirouche El Hadi :

Présent à Alger dans le cadre d’une rencontre avec les leaders mondiaux du groupe, le patron de VEON a affirmé à la radio chaîne 3 que  »l’Algérie, et notre groupe Djezzy est une des premières filiales du groupe à travers le monde, et donc que c’est une filiale absolument stratégique et importante, ensuite que les investissements pour nous sont tout à fait stratégiques.  »On a fait le pari d’investir en Algérie un milliard de dollars sur les cinq années à venir », a-t-il dit, ajoutant qu »il s’agit d’investissements pour moderniser nos réseaux dont la 4G et 3G, et la distribution, avec l’ouverture de 350 magasins en Algérie, et nous faisons le pari du numérique et du service du numérique pour le client », a-t-il dit. Pour le P-DG du groupe VEON, il y a deux enjeux en Algérie, celui d’avoir  »une relation clientèle absolument numérique, tous nos clients doivent faire leurs transactions avec Djezzy pour le numérique, rendre des services de meilleur qualité, et offrir l’internet à l’ensemble des Algériens, du contenu et services multimédia en ligne. » Jean-Yves Charlier ajoute par ailleurs que  »notre stratégie avec le Fonds national d’Investissements (FNI, 51% de Djezzy) est celle de la modernisation de Djezzy. On fait le pari d’investir dans le numérique et pour cela on fait tourner l’entreprise vers les nouveaux métiers et le savoir-faire », ajoutant qu »’on a créé des centaines d’emplois et 350 magasins. » Il a également souligné qu’au sein du groupe VEON,  »nous faisons le pari des pays émergents, car ils seront les marchés de demain : moins de 50% des populations de ces pays ont accès à l’internet, et donc on veut servir ces clients et leur permettre d’accéder à l’internet ». Il a d’autre part affirmé que l’opérateur VEON n’a nullement l’intention de se retirer du marché algérien.  »VEON ne souhaite nullement se retirer du marché algérien, et elle fait partie du pari que nous faisons dans le très long terme en termes d’investissement. On prend le pari d’investir 1 milliard de dollars dans les cinq prochaines années. », a-t-il expliqué, avant de rappeler que  »l’avenir pour nous, est dans les pays émergents, dont l’Algérie ».  »L’Algérie est un pays porteur de richesses de par la structure de sa population, qui est jeune. Le profil de l’Algérie est stratégique pour VEON dans le long terme », affirme le P-DG du groupe. En termes d’investissements, il a affirmé que son groupe va consacrer aux pays émergents, dont l’Algérie, 1,5 milliard de dollars par an, soit 15% du chiffre d’affaires du groupe, pour la modernisation du réseau et dans les investissements du numérique et des nouveaux métiers que nous cherchons. » ‘On se bat pour que les prix des smartphones continuent de baisser et qu’on puisse démocratiser l’internet et les smartphones, cela soutient le développement où nous opérons », explique encore le patron de VEON. Sur l’accord conclu en janvier 2015 avec le FNI, devenu actionnaire majoritaire de Djezzy (51%), il a souligné que  »c’est un accord stratégique que nous avons passé avec le FNI et le gouvernement algérien. C’est un accord de très grande qualité ». Pour lui, il s’agit d »un pari vers l’avenir et un partenariat public-privé, qui est un excellent exemple de ce que les choses peuvent parfaitement se dérouler. » Sur le déploiement de la téléphonie de 4ème génération (4G), il a estimé que  »c’est un événement très important : on couvre 70% de la population en 3G et 20% en 4G. On veut être leader dans la 4G car c’est un événement important pour l’avenir de l’économie de l’Algérie et de Djezzy ». Quant à la nouvelle plateforme numérique de VEON, M. Jean-Yves Carlier a indiqué que le groupe va  »lancer la plateforme internet dans tous les pays ou nous sommes présents. Une centaine de millions de dollars par an seront investis sur cette plateforme, (et) nous avons grand espoir du succès de cette plateforme ici, en Algérie. » Cette nouvelle plateforme numérique de VEON sera en Algérie utilisée notamment pour l’introduction des services bancaires et commerciaux via les smartphones après des accords avec des leaders mondiaux dont Mastercard, Vivendi, et Deezer.  »Il est essentiel de conclure des partenariats dans ces nouveaux métiers avec des startup au niveau algérien », a-t-il ajouté. L’Algérie est un marché important pour le groupe VEON, a-t-il rappelé, et vient en troisième position après l’Italie et la Russie, avec un chiffre d’affaires d’un milliard de dollars par an, contre 20 Mds de dollars dans le monde à travers les filiales du groupe.  »L’Algérie pour nous est un premier marché, stratégique et à long terme pour le groupe ». Le patron de VEON a par ailleurs souligné que son groupe va soutenir et appuyer, à travers des partenariats, les startups algériennes,  »on a une stratégie dans l’avenir, on va les soutenir, car elles sont essentielles pour offrir de nouveaux services à notre plateforme VEON ». Rappelant que la  »data » est en croissance de 300% dans les revenus du groupe, le PDG de VEON a souligné qu’il est important  »pour nous de créer de nouveaux services VEON (en Algérie). Cela a un avenir essentiel pour le commerce et permettre à bon nombre de nos consommateurs, qui n’ont pas de compte en banque pour faire des paiements de manière électronique. »  »Il faudra qu’en Algérie soit mis en place un environnement réglementaire pour mettre en service ce produit ». C’est en février 2017 que le groupe Vimplecom, fondé en 2009 par un Américain et un Russe, est devenu VEON, avec une plateforme numérique capable de servir plus de 250 millions d’utilisateurs dans le monde.
AEH

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*