dimanche , 20 janvier 2019

13e Festival national du théâtre professionnel : «Fel Hayt» convoque la culture populaire sur les planches

La pièce de théâtre «Fel Hayt» (dans le mur), une comédie convoquant la culture populaire sur les planches autour d’une opposition du monde de la médecine et celui du charlatanisme dopé par l’utilisation des réseaux sociaux, mise en scène par Abdelkader Djeriou, a été présentée mercredi soir au public algérois. Produite par le théâtre régional de Sidi Bel- Abbès, «Fel Hayt», dont le texte est signé Ahmed Benkhal, elle a été présentée au Théâtre national algérien Mahieddine-Bachtarzi en compétition du 13e Festival national du théâtre professionnel (Fntp) inauguré samedi. Sur deux niveaux de narration, la pièce met en scène un monarque totalitaire, campé par le talentueux Benabdallah Djellab, dont la seule obsession est d’avoir une descendance et qui , après l’échec de la médecine, se tourne vers un charlatan sur le conseil de son plus proche serviteur et chef des services secrets. Porté par des amateurs transformés en faiseurs d’opinion sur les réseaux sociaux, le charlatan devient un des plus proches serviteurs du monarque qui perd toute crédibilité en suivant les conseils et pratiques du guérisseur, au détriment du médecin désavoué et progressivement banni du sérail victime des basses pratiques d’un gourou. Autour de cette trame évolue également un utilisateur de Facebook, faisant progressivement le buzz sur la toile en abordant des sujets divers sans aucune maîtrise et en falsifiant ses vidéos, et qui finit par croire à son influence fictive sur l’opinion. Dans un décor fait de lucarnes et murs, «Fel Hayt», dont la scénographie est signée Youcef Abdi, convoque la culture populaire algérienne sur les planches avec la présence de musiciens et de poètes du melhoun et du vieux raï porté par le guellal, en plus de tous les symboles liés au charlatanisme dans l’imaginaire collectif. Si la pièce est traversée de plusieurs phénomènes sociaux, la conception de «Fel Yaht», présentée devant un public très nombreux, reste cependant portée sur la comédie et le sens du spectacle. Inauguré samedi, le 13e Fntp se poursuit jusqu’au 31 décembre avec une programmation de deux spectacles en compétition au Tna ainsi que des pièces de théâtre en off présentées au Théâtre municipal d’Alger.

PLUS D'ARTICLES

Toiles de Yennayer : Le plasticien Mourad Guermit le raconte à travers 94 toiles

Raconter yennayer, le nouvel an amazigh, au moyen de toiles est l’ingénieuse idée trouvée par …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *